Bien choisir son sommier

Sachant à quel point une bonne qualité de sommeil est importante, le matelas est l’objet de toutes nos attentions lors du changement de notre literie mais il est également indispensable de bien choisir son sommier. N’oublions pas qu’il participe tout de même pour 1/3 au confort du couchage. Les critères de sélection ne doivent donc pas être pris à la légère.

Pourquoi matelas et sommier sont-ils indissociables?

Simplement parce que si le matelas absorbe les 2/3 des mouvements, c’est un sommier adapté qui les amortit. Pour cette raison, un matelas neuf utilisé avec un sommier ancien perd la plus grande partie des avantages qu’il est susceptible d’offrir. Il joue en outre le rôle d’aérateur pour le matelas, améliorant ainsi son hygiène au niveau de l’humidité et des acariens et prolongeant (ou pas) sa durée de vie.


Comme pour le matelas, ce sont les suspensions qui sont à la base du soutien du sommier et, comme pour le matelas, il en existe divers types. Au fil de l’amélioration constante qu’y apportent les fabricants, certains sont de plus en plus abandonnés au profit d’autres technologies plus modernes.

Le sommier à ressorts

Le sommier tapissier à ressorts de nos grands-mères est largement tombé en désuétude. Il est vrai qu’il cumulait un certain nombre de défauts mais, en l’absence d’autres choix à l’époque, il fallait bien s’en accommoder.

Cela ne signifie pas que la fabrication du matelas à ressorts a été totalement abandonnée et, modernisation oblige, il offre trois modèles différents.

  • Sommier tapissier à ressorts classiques : il est difficile de le conseiller, d’autant plus qu’il ne correspond plus vraiment aux critères de confort des matelas nouvelle génération.
  • Sommier tapissier extra-plat : à réserver à ceux qui souhaitent un côté surbaissé puisqu’il s’intègre entièrement dans le cadre du lit ; son inconvénient majeur est de n’offrir qu’une très faible épaisseur.
  • Sommier tapissier cuvette : son seul atout est de bien maintenir le matelas en place puisque ce dernier est positionné à l’intérieur du sommier.

Vous l’aurez compris, nous sommes loin d’être fans de ce type de sommier ; tout juste celui à ressorts ensachés trouverait-il grâce à nos yeux. Mais, quelqu’en soit le modèle, le sommier à ressorts présente deux défauts rédhibitoires : l’absence d’aération et la durée de vie nettement plus limitée que pour les autres types de sommiers.

Le sommier à lattes

Il existe sous deux formes : classiques et à lattes apparentes.

  • Sommier à lattes classique : il s’agit là d’un cadre sur lequel sont fixées des lattes en bois ; toutefois, lorsque les lattes sont recouvertes, il s’apparente davantage à un sommier tapissier et offre une moins bonne aération ; il présente donc moins d’avantages que celui à lattes apparentes, hormis le prix qui peut être intéressant pour les petits budgets.
  • Sommier à lattes apparentes : il est esthétique puisque permettant au choix un encadrement tapissier ou en bois massif ; il est confortable grâce aux curseurs de fermeté que l’on peut poser sur les suspensions ; il est aéré et réduit donc les risques d’humidité et d’allergies ; c’est sans conteste notre préféré.

Le sommier tapissier

Cette dénomination signifie qu’il peut être monté sur pieds, supprimant ainsi l’obligation d’un cadre de lit bien que compatible avec ce dernier. Elle implique aussi qu’il est généralement recouvert d’un coutil (excepté celui à lattes apparentes) qui, s’il a le mérite de protéger la literie, a en revanche l’inconvénient de nuire à une bonne aération.

Le sommier tapissier peut être à lattes ou à ressorts et se décline en trois catégories : classique, extra-plat et à cuvette.

Les suspensions

Seuls les sommiers à lattes sont concernés. Le sommier à lattes sans suspensions est disponible chez tous les distributeurs. Les revendeurs un peu plus spécialisés proposent des sommiers avec suspensions, ce qui améliore leur mobilité, et avec curseurs de fermeté pour régler cette dernière au niveau des diverses parties du corps.

Quels sommiers pour quels matelas?

La question ne se posera pas si vous achetez directement un ensemble sommier/matelas. S’il s’agit de deux acquisitions séparées, vous devrez tenir compte de leurs affinités pour obtenir un confort maximal.

  • Sommier à ressorts : à bannir impérativement avec un matelas mousse ou latex ; même s’il se combine parfaitement au matelas à ressorts, il reste tout de même déconseillé.
  • Sommier à lattes sans suspension : il peut accompagner un matelas mousse pour des utilisations ponctuelles mais n’est pas conseillé pour d’autres types de matelas.
  • Sommier à lattes avec suspensions : matelas à ressorts et en mousse s’en accommodent parfaitement ; bien que tout à fait adapté à un matelas latex, il n’optimise pas le propriétés de ce dernier.
  • Sommier à lattes avec suspensions et curseurs de fermeté : idéal pour les matelas à ressorts et en latex ; parfait également pour le matelas mousse, sous réserve que celui-ci soit de bonne qualité.

Critères de choix d’un sommier

  • La taille : vous n’aurez pas véritablement à vous en préoccuper puisque vous l’adapterez à celle du matelas choisi. Sachez toutefois que les dimensions d’un sommier comportent en réalité 2 cm de moins que celles indiquées pour lui permettre de s’encastrer dans le cadre de lit. Un lit complet de 160 x 200 sera donc constitué d’un cadre et d’un matelas correspondant à ces dimensions et d’un sommier de 158 x 188. Aucune inquiétude à avoir : cette règle, devenue une norme, a été soigneusement étudiée.
  • Le confort et le soutien : vous vous en assurerez en testant ensemble sommier et matelas.
  • La hauteur : en le choisissant le plus haut possible, vous n’aurez pas à vous baisser pour vous asseoir. Ce point est très important pour les personnes âgées ou présentant des problèmes de jambe, de hanche ou de dos. A noter que pour les sommiers tapissiers, il existe souvent une possibilité de choix de hauteur des pieds.

Cette présentation ne concerne que les sommiers fixes. Les lits électriques, dits de relaxation, bénéficient de sommiers spécifiques. Pour votre lit fixe, une fois le choix de votre matelas arrêté, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour bien choisir votre sommier.

Laisser un commentaire...

*