Le matelas a ressorts

Pour bien des raisons, le matelas à ressorts reste l’un des modes de couchage préférés des populations. Mais pour le choisir à bon escient, deux informations sont indispensables : le nombre et le type de ressorts. Plus ce nombre est élevé, meilleur sera le soutien puisque ce sont les ressorts qui différencient les diverses zones du matelas. Il est conseillé de choisir un matelas comportant au moins 600 ressorts.

Types de ressorts

Les ressorts biconiques

C’est le système le plus ancien et celui dont certains se plaignent de les ressentir douloureusement au bout d’un temps plus ou moins long d’utilisation. Les ressorts biconiques sont évasés à chaque extrémité et ressérés en leur centre. Le matelas à ressorts biconiques présente cependant certains avantages.


Grâce aux ressorts en spire l’ensemble du matelas est moelleux, avec une pression accentuée au centre. Cette souplesse peut d’ailleurs en surprendre plus d’un. Si vous recherchez un soutien vraiment ferme, ce n’est pas le type de matelas qui vous conviendra. Il est généralement garni d’isolants tels que laine, coton, ouate ou mousse qui, outre leur fort pouvoir thermique, concourent à augmenter son confort.

Son principal avantage, toutefois, reste son prix très abordable. C’est sans doute pour cette raison que beaucoup de fabricants continuent à le commercialiser bien qu’ils se tournent de plus en plus vers des techniques plus évoluées.

Les ressorts multispires

Il s’agit en fait d’un fil d’acier continu permettant l’obtention d’un ressort plus homogène. Dans ce type de matelas le calibre du fil a son importance, bien qu’il puisse être compensé par le nombre de ressorts. Les matelas multispires bénéficient d’une belle capacité d’aération grâce à leur structure filiforme et à la couverture constituée de matériaux en fibre.

L’autre grand avantage du matelas multispires réside dans l’amélioration de la circulation sanguine : les points de pression sur le corps sont augmentés par les assemblages de ressorts de la structure. Mais il possède également des inconvénients ; outre sa durée de vie inférieure à celle des autres types de matelas à ressorts (et malgré un prix plus élevé que celui du matelas à ressorts biconiques), le plus grand reproche que l’on puisse lui adresser est son absence totale d’indépendance de couchage : les ressorts étant entrelacés, la pression exercée sur un côté du matelas se répercute sur l’autre côté. Il est donc beaucoup plus conseillé pour une personne seule que pour un couple.

Les ressorts ensachés

A l’inverse des matelas à ressorts traditionnels où les ressorts sont reliés les uns aux autres ou constitués d’un même fil tricoté en spirale, ici chaque ressort dispose d’une enveloppe individuelle en tissu. Chacun d’entre eux est ainsi susceptible de répondre à la pression individuelle sans que les autres en soient affectés. Plusieurs technologies permettent l’adaptation à tous types de pressions : longueurs variables, tensions différentes…

Le matelas à ressorts ensachés crée moins de pression sur le corps qu’un matelas à ressorts conventionnel conservant ainsi la colonne vertébrale dans son alignement. Et il possède surtout un atout majeur : une parfaite indépendance de couchage liée au fait que les mouvements ne se répercutent pas. C’est donc le matelas à préconiser en cas de voisin de lit agité. A noter que le matelas à ressorts ensachés est plus cher que les matelas traditionnels en raison de la main-d’oeuvre qu’il nécessite pour sa fabrication.

Nous retiendrons donc que chaque modèle de matelas à ressorts correspond à un type précis d’utilisateur : biconiques pour qui recherche un couchage moelleux ; multispires pour un sommeil en solo ; ensachés pour ne pas déranger son partenaire. Quant au sommier qui accompagnera idéalement ce genre de matelas, si celui à ressort en a longtemps été indissociable, il est maintenant largement détrôné par le sommier à lattes.

Laisser un commentaire...

*